Présentation de l’autoédition

158

C’est éditer son livre soi-même, sans autre intermédiaire.
Que vous vous enregistriez en tant qu’entrepreneur individuel (ou micro-entrepreneur) ou en tant que sociétaire (seul ou avec des associés), dans la mesure où vous  n’éditez que vos propres textes, vous faites de l’autoédition.
Par contre, dès qu’intervient un contrat – où vous « payez » un éditeur afin qu’il édite votre livre à votre place – ce n’est plus de l’autoédition mais de l’édition à compte d’auteur. Malheureusement, si ces éditeurs ne sont pas tous des arnaqueurs, il y en a quelques-uns Soyez très vigilant et privilégiez l’autoédition, pour garder la maitrise sur votre ouvrage.
Cela dit, au niveau de l’autoédition, pas toujours très connue ni appréciée à sa juste valeur, disons simplement, à ses détracteurs qu’il n’est dit nulle part que l’équation « Editeur – Auteur » doit être faite de deux personnes distinctes ! Il n’est dit nulle part non plus qu’une personne seule ne peut éditer ses propres textes !

La France, malheureusement, est en retard sur les Etats-Unis. Dans notre pays, il est préférable de passer par une maison d’édition traditionnelle que de publier son ouvrage, comme un grand et sans l’aide des structures étatiques et traditionnelles. L’autoédition est très mal vue. Il faut rester dans les normes, dans le cadre des institutions, ne pas secouer son vieil édifice ni son histoire, n son exception culturelle, qui n’a d’exceptionnel que le nom, ni les fondements de son économie !
Dans ce contexte, quand le moule n’est pas déjà tout fait et prêt à vous accueillir, il est difficile de sortir de l’ombre, mais pas impossible.  Certains auteurs indépendants y sont parvenus. Il serait cependant futile et inutile de faire leur apologie : dans ce domaine, chaque cas étant trop particulier. Tout dépend du sujet choisi, de vos talents d’écrivain, de vos capacités de combattant et de vendeur ou de la somme d’argent que vous avez à investir … Ce qui, finalement, n’est que le moindre de vos problèmes : tant que l’autoédition ne sera pas reconnue officiellement, qu’on n’en parlera pas ouvertement, sans retenue, sans recourir, au moindre succès, à l’édition traditionnelle, nous serons marginalisés et les Maisons d’Edition – grandes, en particulier – auront peu à faire pour convaincre leurs partenaires de nous fermer définitivement leurs portes.
Le nombre important d’auto publication et la faiblesse estimée du marché « à obliger » Electre, en autre, de ne plus accepter en 2003 les auteurs indépendants. Il faut dire cependant, à la décharge de ses organismes, que le manque de qualité de certains livres autoédités a beaucoup contribué à leur décision ! Le nombre toujours grandissant de publications officielles a fait le reste. D’où cet ouvrage.
Depuis, la situation a changé avec le développement entre autre des diffusions sur les réseaux Amazon et Fnac, qui prennent une très grande partie du marché.
Si vous souhaitez diffuser vos publications par le réseau Electe[1], Décitre et des librairies, il suffit de créer une maison d’édition, sous statut micro-entrepreneur et vous serez référencer. Personne, semble-t-il, ne vous demandera de justificatif, à savoir si vous êtes vraiment éditeur ou simple auteur-éditeur. Vous verrez plus loin, en deuxième partie, comment créer une entreprise individuelle (EI), une micro-entreprise, ou une société.

Pour sortir l’autoédition de l’ombre et nous y croyons ! -, nous n’avons pourtant ni à nous excuser ni à nous justifier, nous faisons de l’édition, même si le moule est différent. Il est seulement nécessaire d’en faire une édition à part entière, c’est-ç-dire avoir le courage de faire un tri, établir des normes générales et regrouper, en parallèle, autour des auteurs indépendants, le même genre de structures, à notre niveau, que les Editeurs utilisent de leur côté …. Déjà tout un programme !? La création de la maison d’édition associative et solidaire Aapédition en 2004 était un début de réponse.

Heureusement, il y a internet et de ce côté-là, ça bouge, ça bouge vite ! Et effectivement en une décennie, Internet a révolutionné la diffusion, la distribution d’ouvrages de qualité.
[1] https://accueil.electre.com/

Comments are closed.

error: ce contenue est protéger