Une crise sanitaire et Dieu dans tout cela

2 398

Nous traversons une crise sanitaire majeure et beaucoup d’entre nous se rappellent à Dieu, qu’il y a un être supérieur.

De nombreux fidèles et croyants sont emportés par la maladie à travers le monde, à la suite de contamination indirecte ou lors de rassemblements religieux. Une tragédie pour certains ou appel de Dieu pour d’autres.
En Italie, une cinquantaine de prêtre sont décédés dans l’exercice de leurs missions pastorales.

 

Pour ma part, je suis et je vis dans une famille croyante et respectent toutes les croyances, même ceux qui se disent AT, mais qui appellent Dieu à l’aide lors des moments difficiles (particulièrement en ces temps difficiles).

Mon devoir est de vous faire partager ma foi, tout en respectant vos croyances.

Le PSAUME 91 nous révèle :
01 Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut et repose à l’ombre du Puissant,
02 je dis au Seigneur : « Mon refuge, mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »
03 C’est lui qui te sauve des filets du chasseur et de la peste maléfique ; *
04 il te couvre et te protège. Tu trouves sous son aile un refuge : sa fidélité est une armure, un bouclier.
05 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole au grand jour,
06 ni la peste qui rôde dans le noir, ni le fléau qui frappe à midi.
07 Qu’il en tombe mille à tes côtés, + qu’il en tombe dix mille à ta droite, * toi, tu restes hors d’atteinte.
08 Il suffit que tu ouvres les yeux, tu verras le salaire du méchant.
09 Oui, le Seigneur est ton refuge ; tu as fait du Très-Haut ta forteresse.
10 Le malheur ne pourra te toucher, ni le danger, approcher de ta demeure :
11 il donne mission à ses anges de te garder sur tous tes chemins.
12 Ils te porteront sur leurs mains pour que ton pied ne heurte les pierres ;
13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion, tu écraseras le lion et le Dragon.
14 « Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ; je le défends, car il connaît mon nom.
15 Il m’appelle, et moi, je lui réponds ; je suis avec lui dans son épreuve. « Je veux le libérer, le glorifier ; +
16 de longs jours, je veux le rassasier, * et je ferai qu’il voie mon salut. »

 

Pour ma part, j’ai donné ma confiance en Christ, je fais partie des personnes dit vulnérables et je me protège le plus possible. Mais il est trop tard, car nous avons tous été exposé bien avant le confinement. Des choix devront être faits rapidement et les médecins devront choisir qui pourra avoir accès à des respirateurs et donc avoir la chance d’être soigné et de pouvoir survivre à la crise. Les autres partiront. Des milliers de personnes vont partir dans les prochaines semaines. Je fais confiance en Dieu pour me garder et me préserver, tout en ayant confiance à la médecine, que je sais, sera submergé et ne pourra pas me donner les moyens techniques et le soutien humain de pouvoir surmonter la crise.

Être en réanimation est une épreuve, être intubé et ventilé par une machine encore plus. J’ai connu la première et ne souhaite pas connaitre la seconde.

Mon assurance est en Christ

Il est donc temps pour nous tous de nous rapprocher encore plus de notre créateur.

Nous sommes tous des enfants de Dieu.

 

Pour les Chrétiens

Nous avons oublié nos origines Chrétiennes et nous en subissons les conséquences. Le départ de l’épidémie d’Italie n’est pas un hasard. L’Italie étant le siège de l’église catholique.

Nous avons besoin d’un souffle nouveau pour combattre ce virus, d’une plus grande foi.

 

Pour les musulmans

Les musulmans montrent souvent l’exemple en priant 5 fois par jour.

 

Rédaction : 19.03.2020 – dernière mise à jour : 25.03.2020

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger