L’artisanat d’art

0 371

Je suis fils et petit fils d’artisan, mon père est Ebéniste d’art depuis 54 ans, j’ai toujours été admiratif du travail et du savoir faire de nos artisans d’art. A l’exemple de mon père, les artisans d’art sont passionnés par leurs métiers et travail, il y consacre des heures avec amour de leur métier.

Il existe deux formes d’artisanat, l’artisanat classique et l’artisanat d’art, regroupant près de 40.000 entreprises en France.

La France compte des savoirs-faire, des compétences techniques extraordinaires, des milliers de petites entreprises (moins de 10 salariés) qui participe au rayonnement de la France à l’étranger et reconnu pour la qualité de ses produits.

En Afrique,  un artisanat d’excellence se construit avec des filières qui se professionnalisme.

Présentation de l’Artisanat

« Les métiers de l’artisanat d’art sont l’héritage d’un savoir-faire unique acquis au fil des siècles. D’une grande variété, ils touchent tous les secteurs : verre, bois, cuir, arts graphiques ou art du spectacle… Zoom sur l’artisanat d’art et ses formations. » (CMA)

« Aujourd’hui,  » Parler de métiers d’art suppose que soient associés au moins trois critères :

• Un métier au sens d’une technique, ou d’un ensemble de savoir-faire complexes, souvent longs à acquérir, fondés sur une transformation de la matière. Ces savoir-faire s’exercent autant dans les domaines de la création d’objets, de leur restauration, que dans celui des métiers dits de la tradition.

• Une production d’objets uniques, ou du moins de petite série, qui présentent un caractère artistique. Cette condition est contenue dans la terminologie elle-même (métier d’art), bien que “art” puisse aussi être entendu au sens de savoir-faire : l’artisan d’art est d’abord un homme de l’art.

• Un professionnel métiers d’art est un « un professionnel dont le métier nécessite la maîtrise d’un savoir-faire, de techniques et d’outils traditionnels mais aussi innovants dans le but de créer, transformer, restaurer ou conserver, seul ou en équipe sous sa responsabilité, des ouvrages et des objets produits en pièce unique ou en petite série »

Nous parlons donc de « Métiers d’Art », plus que d' »Artisanat d’Art »; En effet, sur le plan du statut de l’entreprise, ce dernier terme a l’ambigüité de ne représenter « que » les ateliers inscrits au registre des Chambres des métiers. » (Le Parisien)

 

Filière d’excellence :

Les artisans ont du talents et nous le savons. Ces talents sont reconnus tant par les clients, les autorités que par leurs pères, par l’intermédiaire de concours nationaux comme le meilleur ouvrier de France (MOF), les statuts d’artisan, de maître artisan ou d’entreprise du patrimoine vivant.

Les CFA (centre de formation d’apprenti) forment les jeunes générations à des métiers d’exceptions.

L’artisanat, c’est 281 métiers ! (198 métiers d’art comprenant 83 spécialités).

savoirs – faire :

Les savoirs faire des différents métiers constituent l’ADN de l’artisanat français.

 

« Un savoir-faire qui s’exporte : L’artisanat français s’exporte ! 30 % des exportateurs français sont des entreprises artisanales.

De nombreuses entreprises artisanales françaises sont reconnues dans le monde entier pour leur savoir-faire.

Et c’est grâce à leur savoir-faire unique qu’elles attirent des clients internationaux, principalement situé sur le continent Nord-Américain et en Asie. Le «made in France» est, plus que jamais, gage de qualité à travers le monde entier.

Les secteurs de l’artisanat qui s’exportent :

Les métiers d’art (habitat/décoration et art de la table, restauration du patrimoine, facture instrumentale),

  • agroalimentaire et alimentaire biologique, production (sous-traitance industrielle et mécanique),
  • nautisme & équipement pour la plaisance,
  • filière équine,
  • cosmétique & produit de bien-être,
  • prothésistes dentaires. » [CMA]

 

 

Le label « Artisans »

« Pour se prévaloir de la qualité d’artisan, le chef d’une entreprise artisanale doit être titulaire d’un diplôme de niveau V dans le métier exercé ou avoir une expérience professionnelle de trois années dans ce métier. » [CMA]

 

Reconnaissance du savoir-faire :

Les artisans qui le souhaite peuvent obtenir deux grands labels :

la reconnaissance de Maître artisan

« Le titre de maître artisan peut être attribué par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat au chef d’entreprise titulaire du brevet de maîtrise dans le métier exercé. Ce titre peut également être attribué par la commission régionale des qualifications aux titulaires d’un diplôme équivalent au brevet de maîtrise ou qui sont immatriculés au répertoire des métiers depuis au moins dix ans et qui justifient d’un savoir-faire reconnu au titre de la promotion de l’artisanat ou de sa participation à des actions de formation.

Le titre de maître artisan en métier d’art est attribué dans les mêmes conditions que celles qui prévalent pour la délivrance du titre de maître artisan, au chef d’entreprise qui exerce un métier d’art. » [CMA]

 

le label EPV

« Le label « Entreprise du patrimoine vivant » (EPV) est une marque de reconnaissance de l’Etat qui vise à promouvoir le développement des entreprises de production, de restauration ou de transformation détenant un savoir-faire rare renommé ou ancestral, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité.

L’Institut Supérieur des Métiers (ISM), en lien avec les services de l’Etat et les chambres de métiers et de l’artisanat, est en charge de l’instruction des demandes de labellisation et de la promotion des EPV en France et à l’étranger.
Pour connaître les critères d’éligibilité et les modalités d’obtention du label, consultez le site www.patrimoine-vivant.com » [CMA]

 

Nous pouvons vous aider à obtenir les labels EPV et maitre artisan, contactez-nous.

Nous vous aidons également dans l’obtention de différentes aides, dont le Crédit d’impôt Métier d’art.

 

Les compagnons du devoir ou du tour de france :

Les compagnons forment l’élite des artisans français et européens.

« Les Compagnons du Devoir et du Tour de France proposent plus que de simples formations : ils visent à l’épanouissement de chacun, à sa réalisation « dans et par son métier ». Cela est possible grâce aux valeurs du compagnonnage du Devoir qui sont inculquées aux jeunes formés. L’éthique compagnonnique repose sur la formule suivante : « Ni se servir ni s’asservir, mais servir ». »

le site

Les formations

« Les métiers d’art offrent une très grande diversité et couvrent des univers très variés. Les professionnels de ces métiers façonnent, restaurent, imaginent des objets et pièces d’exception à la croisée du beau et de l’utile. Tour d’horizon des métiers d’artisanat d’art et de leurs débouchés. »

le site d’orientation de l‘Onisep présente les métiers et les formations.

 

Les chambres des métiers et de l’artisanat :

Les CMA sont les représentants des artisans en France. Le réseau des CMA couvre l’ensemble du territoire au plus près des besoins. Les CMA s’occupent également de la formation des apprentis pour répondre aux besoins de mains d’oeuvre qualifié.

Le portail des Chambres de Métiers et de l’Artisanat

 

Les CMA ont également créé un annuaire en ligne des artisans, afin de promouvoir les entreprises artisanales française.

L’institut des metiers d’art

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger