Hold-up une polémique qui n’a pas de sens et une hystérie collective

0 344

 

Introduction :

Depuis quelques jours, les médias et la toile s’affolent pour le documentaire Hold-up, qui traite de la crise et de la gestion de la covid-19.  Le film est viral et a été vu par des millions de personnes à travers le monde.

Tant de chose ont été dite sur ce film, il y a d’un côté les partisans et les détracteurs, et de l’autre une immense polémique qui interroge par sa virulence et donne envie de braver l’interdit et de voir ce film pour se faire sa propre idée.

Il est important de souligner que les auteurs n’ont rien inventé. Ils se sont contenté de mettre bout à bout l’actualité et ses protagonistes, d’écrire une théorie et d’interviewé 37 personnalités et experts.

« Dès sa sortie les médias mainstream cherche a démolir et jeter le discrédit sur un reportage “FACTUEL” que tous devraient voir et partager pour que la peur du COVID-19 disparaisse.
Hold-Up film documentaire sur la crise actuelle et sa gestion […] retrace toutes les étapes qui ont menées à cette folie mondiale. Vous y trouverez des témoignages de personnalités, incluant des prix Nobel, un ancien ministre, des chercheurs des médecins et des analystes. »[1]

Rappelons-nous de la liberté d’expression et de l’esprit critique qui permettent à tout un chacun de donner son opinion.

D’une durée de près de 3 heures, ce documentaire a le mérite de nous donner réflexion sur le sujet et lance un débat de société avec une forte opposition, une forme de censure, car le documentaire pourrait monter l’opinion publique contre le gouvernement.

« Pour les spécialistes de la désinformation, il faut lutter dès maintenant contre sa diffusion pour ne pas qu’il sème la “confusion” dans les esprits de ceux qui le regardent. »[2]

 

 

Note de production

 « La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart. 

« Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» – Alexis de Tocqueville 

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe. 

Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

« Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ». » – Christophe Cossé

À terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web. »

« Réalisé par Pierre Barnérias, ancien journaliste et auteur de plusieurs documentaires, et produit par Nicolas Réoutsky et Christophe Cossé, “Hold-Up” dénonce “les mensonges, la manipulation, l’ingénierie sociale et la corruption” qui ont entouré les mesures de restriction imposées aux Français ces derniers mois par les autorités pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Retiré de plusieurs plateformes de diffusion, ce film de 2h40 a été vivement critiqué par une large partie de la classe scientifique et politique qui met en cause les relents complotistes du documentaire. »[3]

Je vous partage le commentaire d’un internaute qui m’a beaucoup plu : « J’ai cherché un peu l’étymologie du verbe “conspirer” : en latin “cum spirare” ; traduction approximative : “respirer avec”… Puis : spiritus, esprit, proprement souffle de l’esprit, de spirare, souffler, respirer.
Et j’ai trouvé dans un com une personne qui disait ceci :
Conspirer = « respirer avec »
Conspirateur = « respirer ensemble, animés par le même souffle »[4]

 

Analyses

« Pour Tristan Mendès France, maître de conférences à l’université de Paris, spécialiste des cultures numériques et membre de l’Observatoire du conspirationnisme, « c’est essentiellement un documentaire complotiste qui explique, pour faire court, qu’il y aurait une sorte de complot des élites mondiales contre le peuple français et les peuples de différents pays. Toute la tonalité du documentaire repose sur un cumul de théories complotistes — majoritairement invalidées — qui cherchent à créer une sorte de confusion dans les esprits en cherchant à remettre en cause l’expertise, les paroles d’autorité, le consensus scientifique autour de cette séquence du coronavirus ». Selon lui, Hold-up reprend « les ingrédients classiques de toutes les productions complotistes qui ont fait surface en ligne ces derniers mois » et utilise la technique du « millefeuille argumentatif » qui nécessite un long travail à démonter, alors que dans l’intervalle la vidéo aura été vue des millions de fois, et aura eu le temps de générer le doute. Hold-up mélange des personnalités connues qui « se font avoir » tel l’ancien ministre Philippe Douste-Blazy avec « des complotistes totalement délirants ». [5]

 

Attaques

Pour la presse, le documentaire est truffé de contre-vérités, de mensonges. N’oublions pas qu’il a été monté à un instant T et que les témoignages ne datent pas d’hier. Par conséquent, certaines informations communiquées peuvent avoir une valeur probante à l’instant de l’interview et sans valeur quelques semaines plus tard. L’information va très vite. Le point principal est l’absence de contradiction,  de réponses, de contre-argumentaires qui permettent d’obtenir une information objective. Le documentaire est à charge, contre le gouvernement, l’industrie pharmaceutique, etc…

numerama.com titre « ce n’est ni une enquête, ni un documentaire, mais une fiction »[6]

Je ne retiendrais que ce point qui m’a beaucoup interrogé : « Le confinement [était] en préparation dès le 5 décembre [2019] devant l’Assemblée nationale, avec les prémices de la loi Amiel, censée donnée un cadre juridique à cette situation exceptionnelle »

​Ce qui est présenté comme une loi est une proposition de loi émanant d’un sénateur. Ce texte n’a pas été voté par les députés ni promulgué, il n’est donc pas une loi.

Le 5 décembre 2019, le sénateur LREM (qui a démissionné le 2 août 2020) Michel Amiel a bien déposé une proposition de loi. La première partie de ce texte visait à lutter contre les maladies vectorielles, notamment celles transmises par les moustiques.

Dans une seconde partie, le sénateur propose de nouvelles mesures pour lutter contre les maladies infectieuses. Dans une présentation de son texte, Michel Amiel ne mentionne pas le Covid-19, mais des « maladies infectieuses émergentes de type Ebola ».

Pour lutter contre ces maladies, l’élu des Bouches-du-Rhône propose trois mesures : « simplifier le signalement des malades » à l’aide d’« outils informatiques » mis à disposition des professionnels de santé ; limiter la présence de cas contacts « dans des lieux regroupant de nombreuses personnes » et maintenir à domicile ces cas contacts « pour la période d’incubation de la maladie » ; mettre en place un « isolement contraint ». Cette dernière mesure ne doit être utilisée qu’en derniers recours, soulignait le sénateur. Il avait précisé à Public Sénat que cette mesure « s’appliquerait tout à fait de façon exceptionnelle ». La commission chargée d’examiner le texte avait aussi fixé une limite de temps à cette mesure. »[7]

Complément du 18.11.2020 

merci à vous qui me lisez, le sujet vous intéresse, donc voici de nouvelles informations. Un ami m’a transmis un mail qui la reçu d’un certain Jean-Marc Dupuis ayant pour sujet : Avez-vous vu Hold Up ?

« Je ne sais pas si vous avez vu le documentaire “Hold Up”, sur le Covid-19.

Les spécialistes des “fake news” (fausses nouvelles) ont crié au scandale. “Ce documentaire contient des erreurs, des inexactitudes !!”, ont-ils dénoncé.

Mais ils me font bien rire !!

Ce ne sont pas les erreurs, les inexactitudes, qui sont intéressantes dans ce documentaire. C’est la compilation incroyable de témoignages sur les absurdités dans la gestion du Covid :

  • les paquets de bêtises racontées par les experts ;
  • les contradictions des politiques ;
  • les erreurs d’anticipation, à tous les niveaux ;
  • les stupidités racontées par les médias.

Alors oui, même s’il y a des inexactitudes, cela n’empêche pas ce documentaire de contenir plein de choses très divertissantes, en cette période morose (même s’il s’agit, je le concède, d’humour noir bien souvent….).

Il faut voir Hold Up !!

Une théorie du complot bien expliquée

On reproche aussi à ce documentaire d’alimenter la “théorie du complot”.

Et en effet, il défend une idée originale : l’épidémie de Covid-19 servirait à justifier la fin des contacts physiques entre être humains.

Derrière les règles de distanciation sociale, se profilerait la suppression programmée de l’argent liquide qui, justement, circule de main en main et peut colporter des virus. 

Et derrière la fin de l’argent liquide, il y aurait le traçage généralisé de tous nos faits et gestes, puisque tous les paiements, déplacements seraient traçables par les géants d’Internet et les gouvernements, via les téléphones mobiles.

Ce serait la fin de la vie privée.”

 Pour ma part, j’ai déjà publié deux articles sur la disparition de l’argent liquide sur ce site :

Nouvelle article sur la disparition du cash

 Fin du cash et avènement du sans contact

et nous nous rapprochons de la fin de l’anonymat en général.

 “Qui a une boule de cristal ?

On peut trouver cette idée scandaleuse. Honteuse. 

Mais qui a une boule de cristal ?

Qui peut être sûr, aujourd’hui, que l’argent liquide ne va pas disparaître, et que tous nos achats ne seront pas tracés d’ici peu par les géants d’Internet et les gouvernements ??

Pour moi, franchement, l’idée ne me paraît pas choquante, mais peu importe. Ce n’est pas le débat.

On a le droit de regarder Hold Up. Il n’est pas interdit, juqu’à présent en France, de faire des documentaires dénonçant des pratiques abusives ou des complots.

Il me semble même que cela devrait faire partie du travail des journalistes. Je trouve donc risible que des journalistes s’offusquent de cela, surtout que Hold Up a été réalisé par un certain Pierre Barnérias, ancien de Ouest-France, France Info, RTL2, Thalassa et Envoyé Spécial !! 

Alors, si vous osez regarder parfois la télévision, vous ne serez pas traumatisé par Hold Up, malgré les excès, les citations parfois tronquées, les mises en scène un peu sensationnalistes. Il faut être indulgent aussi, pour un documentaire réalisé en quelques semaines, avec un petit budget. Franchement, vous passerez un bon moment.

(N’hésitez pas à sauter des passages, il n’y a pas forcément besoin de tout voir ; vous pouvez vous contenter de quelques extraits au hasard. Tout est savoureux).

A votre santé ! Jean-Marc Dupuis”

 L’essentiel est dit, et je vous le répète, vous ne perdrez pas votre temps. Depuis une semaine, j’en parle autour de moi et insiste les gens à se faire leur propre opinion et franchement ce documentaire permet au moins le débat et la discussion entre les citoyens et ainsi nous rapprocher, tout en respectant les gestes barrières.

 

Financement

A l’origine, c’est un Crowdfunding, qui a réuni plus de 5.200 personnes et environ 183.000 €, qui a financé le projet, avec une accumulation de données et d’informations, qui rassembler donne un documentaire.

Ce film étant maintenant gratuit, chacun pourra se faire sa propre opinion, certains comme Marine LE PEN ne croit pas aux conclusions de ce documentaire. D’autres le trouvent très bien, ce qui est mon cas, mais il manque quand-même d’éléments et de contradiction, il n’est qu’à charge.
Les citoyens sont assez grands pour se forger leurs propres opinions.

 

Conclusion

Les citoyens se posent des questions, nous nous posons tous des questions, et ce documentaire apporte des réponses aux complotistes, car les médias ne sont plus jugés crédibles. Son succès démontre que le peuple cherche des réponses à ses questions et que les producteurs ont trouvé un filon. Il y a peut-être un début de vérité dans ce film documentaire, c’est ce qui fait si peur !

 

Mon ouvrage sur la situation “L’effondrement” paru en mai dernier, peut apporter des réponses sérieuses à vos interrogations.

 

Version gratuite et intégrale d’Hold-up sur odysée

 

Aider les producteurs par un don sur tipeee.

Articles recommandés :

L’effondrement

Macron le gros menteur, pris en flagrant délit de mensonge au peuple !

Changer de système politique, pour un nouveau départ

 

Sources :

[1]  https://odysee.com/@laileastick:4/HOLD-UP-Le-film-documentaire-en-version-int%C3%A9grale:8

[2]  https://www.youtube.com/watch?v=yZveTRGAn4g

[3]  https://www.bfmtv.com/politique/hold-up-marine-le-pen-frappee-par-l-hysterie-autour-du-documentaire-controverse_AV-202011150087.html

[4] https://tprod.fr/project/hold-up/

[5] « “Hold-Up” : “Pour démonter ce documentaire, il faudrait des heures, des jours de travail” » , 12 novembre 2020).

[6]  https://www.numerama.com/sciences/665386-hold-up-ce-nest-ni-une-enquete-ni-un-documentaire-mais-une-fiction.html

[7]  https://www.20minutes.fr/high-tech/2907687-20201114-hold-up-verifie-affirmations-documentaire-entend-denoncer-gestion-epidemie-covid-19

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger