Changer de système politique, pour un nouveau départ

1 296

Face à la situation économique et sanitaire, des voix s’élèvent pour demander un changement radical de mode de vie.

La covid-19 a des conséquences sur nos vies au quotidien. Nous oublions qu’en moyenne 70 millions de personnes meurent dans le monde chaque année, que le tabac, les cancers, les accidents de la route, la grippe, la malaria font plus de victimes au quotidien que le virus, mais ne nous obligent pas à changer de mode de vie, à ne plus voir nos parents, nos enfants. Les autorités jouent sur notre culpabilité, sur la réduction de nos contacts humains avec la distanciation sociale. Nous écoutons, nous portons le masque, nous faisons attention au quotidien et pourtant, l’on nous prive de nos libertés un peu plus chaque jour. Ce virus a fini d’achever notre système de santé, après des années d’austérité, de suppression de postes, de non-recrutement et de fermeture de lits. Nous avons un déficit en lits de réanimation depuis des décennies et pourtant, rien ou si peu a été fait depuis mars.

C’est le début d’une prise de conscience et d’un réveil, après la crise des gilets jaunes, la crise sanitaire actuelle et l’actualité qui démontrent l’incompétence et l’amateurisme de ceux qui nous gouvernement.

Il y a les politiques et les gens de la société civile.

Je prendrais deux exemples :

Un premier, j’ai découvert par un ami cette personne, qui comme moi aime son pays, sa famille et qui dit des vérités. J’ai apprécié le discours virulent, mais concret d’olivier qui nous explique que le système est à bout. Nous ne pouvons pas continuer comme cela. Les incompétents qui mettent à genoux notre pays et bafouent notre histoire, le sacrifice de nos anciens. Réveillons-nous !

Oliv Oliv Criant de vérité après l’intervention de E. Macron

Et un second parmi tant d’autres, d’une personne qui a eu le courage de faire une vidéo, de réfléchir à des propositions pour changer le système. Rémy daillet wiedemann n’est pas inconnu de la toile. « Cet homme veut renverser le gouvernement français » Il nous invite à participer à un changement de régime et de tourner la page à des années d’incompétences. Je ne suis pas d’accord avec lui sur tous les points, mais j’en partage quelques-uns, dont le fait de chasser les francs-maçons de nos institutions par exemple. Il est indispensable de tomber le système de castes mis en place.

Il a lancé une campagne sur les réseaux sociaux invitant les Français à renverser le pouvoir politique par un Coup d’État. Dans un premier temps, j’ai trouvé le terme très fort, car ce mode de changement de régime est lié à notre mauvaise politique étrangère ou celle des États-Unis qui ont contribué au renversement de nombre de régimes de par le monde par la force, le recours aux barbouzes et par un coup d’État, qui lie l’armée à ce changement, à la violence et à des pertes humaines.

Je reprends ci-dessous l’introduction de son site, complété par une vidéo de 12 minutes [], diffusée sur Youtube et intitulée « Annonce du renversement du gouvernement français pour le retour de la France véritable… »

 Introduction :

 « Voilà 20 ans que les constats du naufrage national se suivent. Les propos politiques de l’opposition au système se contentent de constat. Or, il ne s’agit pas de ne faire que parler de la décadence en cours et de la mise en place de la dictature. Ne faire qu’en parler désespère. Il s’agit d’y mettre un terme. Le peuple souverain a besoin de mesures fortes. Celles-ci ne peuvent relever de la simple réforme: c’est le régime qu’il faut changer, car c’est lui qui génère depuis l’origine, avec sa mécanique révolutionnaire commencée jadis par la mort de centaines de milliers de concitoyens, une logique d’anéantissement. Maintenant, il s’agit d’agir »

 Avis :

 Il a de bonnes propositions, d’autres sont plus loufoques ou inapplicables. Ce qui est certain est qu’une gestion rigoureuse des finances publiques permettrait de réduire la charge fiscale et ainsi d’augmenter le pouvoir d’achat de la population.

L’idée d’un départ du Président Macron fait son chemin.

Mon action

Pour ma part, je milite pour un changement pacifique par les élections. La première étape est la démission du très impopulaire Emmanuel MACRON et la dissolution du parlement.

Gardons notre liberté, peuple de France.

 

Je vous permets de lire un extrait d’un courrier que je lui ai envoyé le 9 octobre 2020 et qui n’a fait l’objet d’aucune réponse, une preuve du mépris qu’à cette personne pour ses électeurs. Je pense que nombre d’entre nous vont se retrouver dans mon analyse.

« Monsieur Le Président, J’ai voté pour vous, croyant en un soufflé nouveau, un changement de cap, un nouveau départ et une rupture avec les politiques antérieures. 3 ans plus tard, je constate que vous n’êtes qu’une marionnette de Nicolas Sarkozy, de la haute administration et qu’il n’y a pas eu de rupture. Oui, si une très grave  cassure, un divorce, entre le peuple et ses représentants. Vous n’avez plus aucune légitimité.

La réalité, de nombre de concitoyens dont je fais partie, est que vos fonctionnaires, rémunérés par l’argent de nos impôts, ne vous respectent pas, ne nous respectent pas, et encore moins les lois votées par les parlementaires et les traités internationaux. Ils devraient être à notre service, à notre écoute. Ils constituent le second problème de notre pays. Le premier étant constitué par l’inaction de vos magistrats.

Quelle honte de voir un système administratif et judiciaire paralysée par un méchant virus, alors que d’autres sont en première ligne, sans moyens avec une rémunération de misère, indécente.

Votre système et votre poste ne tiennent qu’à un fils, celui du courage et du dévouement de ses soignants, qui malgré la fatigue, le stress, l’angoisse, le manque de moyens vont travailler la boule au ventre. Pendant ce temps, les autres fonctionnaires dorment, encaissent leurs salaires sans rien faire, ou si peu !

C’est injuste, à l’image de votre système judiciaire, qui est le plus grand scandale de tous les temps, avec des magistrats qui violent en toutes impunités les droits civiques de vos électeurs. J’en ai été victime !

Votre administration met en cause notre démocratie et votre système judiciaire, parfait d’après vous, est constamment condamnée devant la Cour européenne des droits de l’homme et devant le conseil de l’Europe. C’est pitoyable ! Et aucune réaction de votre part, alors que votre fonction est garante de l’application des textes transnationaux.

Le plus grand problème (le premier) de notre pays n’est pas le chômage, ni la dette abyssale que vos amis et vous avez créée au fil des années, ni même les avantages accordés aux uns et aux autres, mais bel et bien le naufrage de votre système judiciaire.

Les castes au pouvoir, parce qu’il faut bien appeler un chat un chat, ont créé deux immunités : l’immunité des magistrats qui ne rendent jamais de compte ou si peu pour de grosses bêtises, visible ; et la vôtre, celle du Président de la République. Le peuple n’a aucune chance d’être entendu, que sa cause soit entendue, en violation avec les traités internationaux que vous êtes pourtant le garant de leur application. Et oui, de toute manière, il nous est impossible de faire appliquer une Constitution puisque vous êtes intouchable, tous comme vos robes noires ! Contraire à la devise de la république.

La France n’est plus depuis deux décennies une démocratie, mais une technocratie aux mains de personnes totalement incompétentes, qui vivent dans un nuage. La crise des gilets jaunes a démontré une fracture entre vous et nous, entre les décideurs incompétents et le peuple à l’agonie qui fait face à nombre d’injustices au quotidien et qui vit dans la difficulté. Une réalité que je vois depuis des années, dans mes activités bénévoles et qui ont fait l’objet de deux libres : « Comment nourrir ses enfants ? Comment s’alimenter en période de crise ? » et surtout « l’Effondrement ».

Quant à la crise du coronavirus, elle a démontré l’incompétence générale et mis au grand jour le manque de moyens de nos soignants et de nos hôpitaux. Que dire du courage de ses millions de soignants qui par conviction et engagement personnel ont tous donné pour vous sauver et sauver des vies, avec un salaire de misère et une absence de reconnaissance.

Vous avez fragilisé notre économie, non pas pour sauver des vies, mais pour sauver votre régime, pour ne pas reconnaitre les erreurs de vos amis pendant les quatre dernières décennies, des mauvais ou des absences de choix, de la réduction des quotas de médecins, d’infirmiers et d’aides-soignants.

Il manque des hommes et des femmes, des lits de réanimation depuis des années. La crise du Covid n’a été qu’un révélateur d’un désastre annoncé depuis des années. Malgré « le pognon de dingue », les impôts et cotisations, la dette de la Cades, notre système de santé publique est tenu en échec et notre système sanitaire dans sa globalité dysfonctionne.

J’ai écrit dans mon ouvrage « L’effondrement » que nous allons assister à une vague de démission, de découragement, de burn-out chez le personnel soignant et nous y sommes. Plutôt nous sommes au début d’une épidémie de démission, d’arrêts maladie, de dépressions, car le personnel soignant est à bout. Vous pouvez envoyer votre Ministre et vos députés et sénateurs médecins et soignants en première ligne, parce qu’à terme, il ne resta plus personnes.

Pendant ce temps, pendant cette crise sanitaire, la vie continue, il y a des agressions, des viols, des cambriolages, des accidents en tous genres, des AVC, des développements de cancer, etc…. En face RIEN, aucune réponse ou si peu.

[…] Au passage, je vous assure que les chiffres de la délinquance sont plus que bidon. 2 victimes sur 3 renoncent à déposer plainte, si ce n’est pas une question d’assurance ou de déposer une main courante, faute de pouvoir être entendu dans de bonnes conditions. Ce qui d’ailleurs vous arrange finalement.

Quant aux droits des personnes handicapés, l’administration française est la première à ne pas les respecter … Malgré la signature de la France à l’ONU et votée en loi d’état.

 […] Votre justice ne fonctionne pas, elle dysfonctionne, elle se cache et refuse de travailler, se retrouvant sous une masse de dossiers à traiter.

[…]Enfin que dire du statut des victimes en France, méprisé par la police et par la justice, qui souffre de l’indifférence générale. Que dire de la république, qui ne m’apporte plus aucun espoir, sauf celui d’attendre mon dernier souffle avec la certitude que je crèverais en silence.

[…]Vous avez une grande part de responsabilité dans cette situation, et dans tout ce que vivent au quotidien vos électeurs, et je ne vois qu’une seule option : VOTRE DÉMISSION et la dissolution de l’Assemblée nationale.

Le pouvoir appartient au peuple et le peuple n’en peut plus de votre incompétence, de vos mauvais choix et de vos erreurs, ainsi que celle de votre gouvernement et de vos fonctionnaires.

Je sais que vous n’aurez pas le courage de partir, comme l’a fait le Grand homme DE GAULLE, qui nous manque tant. Vous n’aurez pas non plus le courage de sanctionner vos fonctionnaires et magistrats qui violent au quotidien les droits de vos électeurs.

Je suis fatigué de voir mon pays bien-aimé dans la tourmente diriger par des incompétents, des technocrates, des francs-maçons, qui détruisent le pays et appauvrissement la population.

Trop c’est trop !

Une administration qui n’entend pas la souffrance des victimes.

Un président élu sourd à la souffrance de ceux qui lui ont accordé sa confiance. Un traître à la Nation qui doit démissionner pour sauver ce pays. Une justice qui viole au quotidien nos droits fondamentaux, ceux garantis par la Constitution et son préambule, mais aussi par la Convention européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales, sans tenir compte des conventions internationales des Nations unies, en particulier sur le droit des personnes handicapées et des enfants.

Vous ne le ferez pas et les magistrats ne seront pas renvoyés ni jugés pour violation de nos droits. Vous bénéficiez tous de l’immunité !

À la différence de vos amis et de vous-mêmes, je suis un homme de principe et de valeurs, attaché à la Démocratie, au pouvoir du peuple et à la Justice, la vraie, pas celle que l’on voit depuis des années. La situation actuelle m’est insupportable !

Par conséquent, et ne pouvant plus cautionner vos agissements ou absences d’agissements, je suis contraint de solliciter la déchéance de ma nationalité française. Dieu nous apprend que nous sommes tous frères et sœurs, égaux, et que la nationalité n’est qu’un papier donné par un État pour encadrer et museler ses résidents. Je suis né en France, je suis donc français, logique, mais je n’ai pas choisi d’être français. Pourtant, c’est un beau pays que la France, que j’ai temps aimé.

Je vous demande donc de répondre positivement à mon désarroi et de me retirer la nationalité française et de m’accorder un autre statut. Étant né en France, de parents français, d’ancêtres ayant combattu pour ce pays et dont les origines remontent à très loin, de surcroit n’ayant qu’une seule nationalité.

À contrecœur et pour vous prouver ma détermination à ne plus être votre complice et celui de votre administration, je vous remets ma souffrance et je suis près à vous remettre ma carte nationale d’identité.

Dans cette attente, qui me semble l’unique solution pour tourner la page néfaste, trouver peut-être un jour la sérénité et un nouveau départ dans un autre pays, plus respectueux de ses citoyens que le mien.

Dans cette attente,

Recevez, Monsieur le locataire du palais de l’Élysée, Monsieur le Président de la République, mes sincères salutations. »

 

Pouvoir d’achat

Pour conclure, il faut bien comprendre qu’avec le gouvernement actuel, nous ne pouvons pas espérer d’augmentation de revenus, sauf à avoir plusieurs activités. Le but de mes ouvrages et de mon site [argent-content.com] est d’aider nos concitoyens à vivre mieux, sans augmentation de salaire, tout en diminuant les dépenses et vivre mieux.

Mon livre « Développons le crowdfunding pour sauver nos entreprises » propose des solutions pour sauver nos entreprises et les emplois. Quelques idées ont été reprises depuis, et c’est très bien.

Mon libre « l’effondrement » apporte une analyse sur la situation de notre pays, son endettement abyssal et apporte également des idées et solutions pour s’en sortir ensemble.

 

Mise en ligne : 21 octobre 2020

Crédit photo : présidence de la république

 

Articles recommandés

Macron le gros menteur, pris en flagrant délit de mensonge au peuple !

Fonds PME : Une idée de génie ?

L’effondrement

suite : succès de la consultation citoyenne et du festival virtuel pour construire ensemble le mon de d’après

 

1 Comment
  1. […] Changer de système politique, pour un nouveau départ […]

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger