Présentation du statut d’auteur-éditeur

192

Autoédition, autoédité correspond au statut de l’Auteur-Editeur. En résumé vous êtes à la fois l’auteur et l’éditeur du manuscrit.

     “ Ayant fait ses calculs, l’auteur trouvera plus intéressant de se passer des services d’un éditeur et de devenir son propre éditeur. Par rapport au prix public, il réservera seulement 25 % pour son imprimeur. S’il vend directement ses livres, il conservera 75 % pour lui-même. Il lui suffira de vendre dix fois moins de livres pour encaisser ce qu’il aurait reçu en droits d’auteurs. Celui qui connaît sa clientèle n’hésitera pas à choisir cette formule (livres historiques, scientifiques, régionaux, scolaires, pour enfants.). S’il vend par l’intermédiaire d’un libraire, il lui restera 45 % du prix public. Au pire, s’il utilise les services d’un distributeur, il lui restera 25 % (à comparer avec les droits d’auteur entre 5 et 10 %). Les auteurs qui ne savent pas comment ils pourraient vendre leurs livres parce que les lecteurs potentiels sont dispersés (Poésie, romans.) préfèrent cette formule. [1]                                         .

L’auteur devra se poser plusieurs questions et faire une étude de marché :

  • Combien est-ce que je vais pouvoir vendre mon ouvrage ?
  • Combien est-ce que tout cela peut me coûter, sur combien d’année ?
  • Combien puis-je espérer pourvoir récupérer à la fin dans le pire et le meilleur des cas ?
  • A combien puis-je vendre mon manuscrit ?
  • Qu’elle plateforme peut m’aider dans mon projet ?

—–
[1] http://www.auteurs-independants.com/page16.html

Comments are closed.

error: ce contenue est protéger