Ecrire

242

Il y a une décennie, peu de personnes avaient le courage d’écrire et de publier leurs ouvrages, car la diffusion était compliquée. La révolution de l’Ebook et le développement de plateformes comme Amazon et la FNAC a permis une diffusion de masse à moindre coût de tous ouvrages. Mais il est indispensable de respecter quelques règles.
En 2004, lorsque Bruno a souhaité publier son ouvrage « le Joola, le Naufrage de la Honte », il a eu les plus grandes difficultés et le coût de l’autoédition était onéreux (correction, couverture, impression, diffusion). 15 ans plus tard, il est bien plus facile et économique d’éditer son ouvrage. Entre les sites de publications qui diffuse gratuitement votre ouvrage, uniquement pour le plaisir d’être lu et les sites commerciaux qui diffuseront votre œuvre. Vous devez faire attention à la structure qui vous aidera et nous pouvons vous conseiller. Bruno a sélectionné quelques partenaires fiables et économiques, principalement les services des sites kalune.co et 5euros.com (une plateforme de micro services).
Infos :
L’ouvrage  » l’autoédition pour les bleus » donne l’ensemble des conseils nécessaires.

Plus d’infos

Les points importants

La qualité
 Il est impératif d’établir des standards que chacun peut et doit suivre. Or, ces standards existent déjà. Les imprimeurs les ont établis depuis longtemps et les règles typographiques sont les mêmes pour tous ; les Maisons d’Édition traditionnelles ont fait le reste. Ce qu’elles ont achevé, nous pouvons et devons aussi l’achever. Il est nécessaire de bien comprendre que l’à-peu-près, dans le domaine artistique en particulier, ne peut pas être accepté : la concurrence est rude et le respect du lecteur est incontournable. Rien ne justifie la moindre dérogation pour la simple raison qu’une seule suffit à jeter le discrédit sur l’ensemble. Surtout, c’est nuire à tous ceux qui, depuis leur début, ont justement opté pour cette qualité et offert, au lecteur, un confort de lecture optimal !”
 
La ponctuation 
 C’est la ponctuation qui rythme la lecture et la facilite, il est donc impératif de bien savoir ponctuer. Il est impossible de bien comprendre une phrase du premier coup si la ponctuation est mal faite. Si le lecteur doit lire trois fois la phrase avant de la comprendre, il n’ira jamais au bout de vos écrits. Pour éviter qu’elle ne soit trop fantaisiste, comme chez la plupart des auteurs amateurs — quand on débute dans un travail, on est toujours un amateur, peu importe l’âge qu’on a ! — procurez-vous un des nombreux livres qui traite du sujet.[3] Déjà, habituez-vous à scander vos phrases, en lisant tout haut. Bien que cela ne soit pas très précis, prenez l’habitude de repérer les fractions de secondes où vous vous arrêtez automatiquement, où, en somme, vous respirez.
 
 
La typographie
 Quelques règles françaises typographiques simples. Consulter notre ouvrage.
Une mise en page correcte
 Le logiciel Word est peut-être le plus facile à utiliser. […] Les imprimeurs, eux, utilisent plus volontiers Xpress. Le logiciel est cher, mais sans aucun doute très intéressant pour des ouvrages techniques prévoyant des croquis, des tableaux et autres : il permet des manipulations que Word ne vous permettra pas. Cela dit, nous ne parlerons ici que d’ouvrages simples, tel que roman ou essai : prévoyez-en, dès le départ, la maquette des pages intérieures :

  •  Pages de garde – 2 à 4 pages blanches en début ou fin de livre : ne sont pas obligatoires, évitez-les
  • Page de faux-titre: en « Belle page »,[5] rappel du titre du livre, dans un corps de lettre plus petit que celui de la page titre ;
  • Le verso de la page faux-titre: vous pouvez utiliser cette page pour mentionner vos publications précédentes, votre site internet, mais surtout un texte de loi tel que :

« La loi du 11 mars 1957, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, n’autorisant, d’une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d’autre part, les « analyses et les courtes citations dans un but d’exemple ou d’illustration », toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, fait sans le consentement de l’auteur ou ses ayants droits, est illicite (alinéa 1er de l’article 40) et constituerait, de ce fait, une contre-façon sanctionnée par les articles L. 122 -4, L. 122 -5 et L. 335 -2 du Code de la Propriété Intellectuelle. »
et en bas de page, à gauche, le copyright, suivi de l’année de publication, et l’ISBN.
D’autres conseils sont disponible dans l’ouvrage.
 
Les Logiciels suivants permettent de mettre en page votre ouvrage. Des tutos sont disponibles sur Youtube.

  • Traitement de texte (word, open office, pages)
  • Publisher
  • Quark Epress
  • Indesign
  • Scribus : logiciel libre et gratuit qui vous permet de mettre en texte votre ouvrage.

Kalune est également présent sur la plateforme 5euros.com, son profit est [https://5euros.com/profil/kalune], avec une variété de microservices.
OUTILS gratuits :
Générateur de gabarie
 Aide pour créer le gabarit
 Aide à la fixation du prix du livre
 Détermination du poids du livre
 Créer un code barre
Couverture :
Créer sa couverture sur Lulu.com
CoolLibri met à votre disposition gratuitement un logiciel de personnalisation de la couverture, simple. (liens)

Comments are closed.

error: ce contenue est protéger