suite : succès de la consultation citoyenne et du festival virtuel pour construire ensemble le mon de d’après

0 220

Dans un article précédent “Inventons le monde d’après » Une consultation citoyenne et un festival virtuel pour construire ensemble le monde d’après la crise Covid-19 nous vous appelions à participer et soutenir cette initiative.

Nous avons reçu un premier retour et nous le partageons.

Un grand succès et un démarrage massif

Initiée le 10 avril par La Croix-Rouge française, le WWF France, Make.org et le Groupe SOS, en partenariat avec Unis-Cité, La Meute d’amour et le Mouvement UP, la consultation citoyenne “Comment inventer tous ensemble le monde d’après” a déjà réuni, en une semaine, 35 000 participants, 10 000 propositions et 300 000 votes. 

Un record absolu pour le lancement d’une consultation sur Make.org ! Signe qu’au coeur de la crise du Covid-19, les Français sont déterminés à participer à la construction du “monde d’après” en faisant entendre leurs priorités. 

Deux fois par semaine, nous analyserons l’une des idées citoyennes qui ressortent de la consultation : aujourd’hui, les relocalisations et le Made in France.

Focus thématique : “Relocalisations et Made in France” 

A ce jour, 294 propositions concernent le retour sur le territoire national d’activités délocalisées à l’étranger et le renforcement de la production nationale. 

Les citoyens demandent ainsi la relocalisation en France de productions jugées essentielles comme les médicaments, les vaccins et le matériel de soin – notamment les masques hygiéniques -, mais aussi l’énergie, le textile, et les denrées agricoles. 

Pour favoriser le modèle agricole français et le commerce de proximité, et réduire plus globalement l’impact écologique de notre approvisionnement, les citoyens réclament une régulation – via la fiscalité – des importations lointaines de produits qui pourraient être fabriqués sur le sol français. 

Dans tous les secteurs, le développement du Made in France est proposé comme un levier de création d’emplois, de formation professionnelle et de dynamisation des territoires isolés.

Globalement, les Français réclament un renforcement de l’autonomie productive de la France et la fin de la dépendance à l’égard de certains pays, notamment de la Chine (la question des stocks de masques revient fréquemment). Une remise en question de la globalisation extrême des échanges marchands semble se dessiner au profit de l’activité nationale et locale. A noter que les propositions des citoyens mentionnent essentiellement des relocalisations sur le territoire national, et dans une moindre mesure, au niveau européen.

Exemples de propositions : 
– Relocaliser la production
Lina : Il faut relocaliser et conforter la production en France de marchandises de première nécessité et essentielles à la vie du pays.
Julia : Il faut relocaliser la production des produits vitaux : alimentation, produits pharmaceutiques, textiles
Elisa : Il faut relocaliser la production de tous les produits pharmaceutiques (médicaments, équipements…)
Sophie : Il faut relocaliser l’agriculture, la santé, l’industrie et les produits de première nécessité
Alexandre : Il faut relocaliser en Europe les activités stratégiques, permettant au passage de réduire les émissions de CO2 (médicaments & agriculture)

– Réguler les importations

Agnès : Il faut favoriser le commerce de proximité en aidant les producteurs locaux et en taxant les productions importées
Antoine : Il faut remettre en place des taxations pour les produits importés afin de relocaliser notre industrie et créer des emplois
Myriam : Il faut taxer l’importation agricole afin de permettre à l’agriculture française d’être plus performante.
Stéphanie : Il faut limiter l’importation de produits pour produire et consommer local
Dolores : Il faut diminuer la TVA sur les produits 100% français, pour limiter les importations et donc moins polluer.

– Développer le Made in France 

Aurélie : Il faut développer le made in France avec l’aide de l’État pour diminuer le coût de production, le prix à l’achat et le chômage
Elodie : Il faut favoriser les entreprises qui utilisent les produits français et aider les autres à le faire. Relocaliser et donc créer de l’emploi.
Chantal : Il faut relocaliser la production de produits comme les vêtements,  les chaussures… produire de la qualité made in France.
JL : Il faut revenir à un système de production local voire régional arrêter les délocalisations pour créer un cercle vertueux emploi et écologie
Gladys : Il faut relocaliser en priorité nos industries essentielles en France, créer ainsi des emplois, redynamiser des régions dites sinistrées.

– Renforcer l’autonomie de la France 

Martine : Il faut relocaliser les entreprises stratégiques pour l’indépendance du pays en cas de crises sanitaires, écologiques. “Prévoir les stocks!”
Christine : Il faut stopper notre ultradépendance à la Chine et relocaliser la production en France et en Europe
Dadou : Il faut relocaliser les industries (médicaments,masques, textiles,alimentation) qui nous rendrait indépendant réduirait notre bilan carbone
BEG : Il faut aider les entreprises à relocaliser pour limiter les déplacements de produits et dépendance à la mondialisation
Luc : Il faut relocaliser en Europe toutes les industries, services, connaissances, compétences… stratégiques pour notre indépendance
 
Retrouvez toutes les informations sur la consultation ici
Participez à la consultation ici

La société civile, la population, les associations ont tous de très bonnes idées, la preuve ; mais des  dirigeants qui ne sont pas à la hauteur. Quels dommages !

 

Articles recommandés :

Comment nourrir ses enfants ? Comment se nourrir en période de crise ?

Apprendre à mieux gérer son budget

Nos propositions pour développer le financement participatif en temps de crise sanitaire et économique

Aidons concrètement nos entreprises, nos indépendants

Inventons le monde d’après » Une consultation citoyenne et un festival virtuel pour construire ensemble le monde d’après la crise Covid-19

 


 

Mise en ligne le 21 avril 2020

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger