La start-up « Spacetrain lance une campagne de crowdfunding de 400 000 euros.dans le cadre du projet « aérotrain ».

0 201

 

« Une navette sur coussin d’air propulsée à 450 km/h par des moteurs linéaires alimentés par des piles à hydrogène. Voici la brève présentation du Spacetrain, sur lequel travaille la quinzaine de salariés de la société parisienne Jacques Vaucanson. Celle-ci a implanté un laboratoire d’essais à Cercottes (Loiret), au nord d’Orléans, tout près du rail unique en béton de l’Aérotrain, ce concurrent malheureux au projet de TGV dans les années 1970.

« Les technologies imaginées alors par Jean Bertin sont aujourd’hui matures », avance Émeuric Gleizes, le directeur général de Spacetrain, une société financée par un fonds privé et soutenue par plusieurs partenaires, dont Dassault Systèmes. Le coût du projet est estimé à 30 millions d’euros, avec la rénovation de l’ancienne ligne Bertin ».

 

L’article (L’usine nouvelle du

 

Soutenir le projet  

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger