covid-19 -assistance aux particuliers

4 72

 Assistance pour les particuliers 

L’association Kalune développe un programme d’accompagnement budgétaire destiné aux dirigeants, associés-actionnaires et aux salariés. Ainsi qu’un programme d’accompagnement administratif budgétaire et juridique,  destiné aux particuliers, qui se trouvent dans des situations ardues (surendettement et de prévention des difficultés financières particulièrement).

Tous ont un point commun, à un moment donné de leur vie, ils seront confrontés à une problématique financière : baisse de ressources soudaine (arrêt et perte d’emploi, etc..), absence de ressources (jeunes en particulier), Absence de droit ouvert, problème de logement,  etc.

Les accidents de la vie représentent la maladie, la perte d’emploi, les accidents du travail et les maladies professionnelles ainsi que les décès.

Les personnes accueillies sont dans une situation financière et morale difficile. Souvent les sentiments de « honte » et de « culpabilité » dominent et retardent mon intervention. Lorsqu’ elles arrivent,  elles sont sous la menace :

  • Des maisons de recouvrement,
  • Des huissiers de Justice,
  • Des mesures d’expulsion très avancée

Il est important d’avoir une méthodologie, d’analyser la situation et de comprendre la situation de la famille ou du foyer. Le surendettement est un phénomène de société qui croît annuellement, la crise de 2008 ayant contribué à augmenter l’insolvabilité des familles.

Mais, il existe trois types de situations dans les faits :

  • Les foyers qui utilisent d’une façon inconsidérée et immodérée du crédit et notamment du crédit de type renouvelable ou crédit revolving.
  • Les foyers qui sont victimes d’un accident de la vie (licenciement, maladie, décès d’un conjoint, divorce…).
  • Les foyers qui se retrouvent dans des situations encore plus difficiles, ayant à la fois de nombreux crédits renouvelables, mais également des crédits à la consommation et immobilier.

 

Une saine gestion financière

 La clé d’une gestion financière saine est de savoir bien gérer les dépenses.

  Il est indispensable de nos jours de contrôler ses dépenses, mais surtout de les réduire, pour vivre mieux, épargner et réduire les frais financiers et bancaires.

Il existe plusieurs moyens de réduire ses dépenses et d’optimiser ses achats. Au fil des pages de ce site, vous trouverez les informations, conseils et liens nécessaires pour réussir.

 Les notions de base :

  • Apprendre à gérer un budget familial
  • Apprendre la gestion de la trésorerie, définir ses besoins financiers.
  • Apprendre à maîtriser les charges fixes, à réduire les charges variables et à acheter intelligemment et à réduire les dépenses inutiles.
  • Vérification des contrats des foyers afin de permettre une réduction du coût des contrats d’assurance par exemple.

Ce qu’il faut faire pour aider les particuliers 

 Nous devons mettre en place un système universel d’accompagnement, accessible au plus grand nombre. Notre offre est globale avec une prise en charge complète, tant économique, financière, juridique et psychologique.

L’offre d’accompagnement actuel est plus qu’embryonnaire et ne peut absorber la vague de demandes qui va arriver dans les prochaines semaines.

IL faut donc, dès maintenant, mettre en place les outils nécessaires, fédérer les structures autour d’une base commune, renforcer les moyens et augmenter considérablement les budgets des associations et structures d’accompagnement.

Les missions seront simples :

  • prévenir
  • détecter le plus tôt possible les difficultés
  • éduquer et former
  • accompagner

 

Les solutions :

 Kalune est favorable au fichier positif, une demande ancienne du monde associatif, permettant de réduire le recours à l’emprunt et donc au surendettement. Nous devons renforcer les moyens préventifs et les actions sur le plan financier :

  • Écouter, conseiller et soutenir ces individus dans leurs démarches afin de lutter contre l’exclusion bancaire et sociale, ainsi que la précarisation (difficultés financières, baisse de ressources, endettement, surendettement, chômage, pensions alimentaires ; maltraitance, solitude, stress, anxiété, souffrance psychique et émotionnelle).
  • Prévenir les situations de déséquilibre budgétaire, d’exclusion financière et bancaire et informer sur la gestion de l’argent au sein des foyers.
  • Apporter une assistance administrative et un soutien aux familles en difficulté.
  • Proposer un service de négociation et de médiation afin de trouver une solution amiable aux litiges ou problèmes rencontrés.
  • Gérer les dossiers de surendettement.
  • Prolonger de trois ans (2 à 5) les moratoires, permettant aux débiteurs de repartir sur de nouvelles bases, avec un accompagnement social et un suivi budgétaire.
  • Résoudre les problèmes annexes à des situations financières difficiles.
  • Proposer des conseils et solutions en restructuration budgétaire, en regroupement de crédit ; instruire des demandes de crédit de toute forme et de microcrédits.
  • Proposer des solutions de maîtrise du budget familial (assurances, mutuelle, groupement d’achat, etc.)
  • Proposer des formations et atelier

Dans le cas contraire, la situation sera dramatique pour des centaines de milliers de foyers et d’entreprises. Cette vague a touché de pleins fouets les salariés en chômage technique et ceux qui perdront du jour au lendemain leurs emplois.

 

Articles recommandés :

covid-19 – Assistance aux professionnels 

Nos propositions pour développer le financement participatif en temps de crise sanitaire et économique

Crise économique 2020

La crise du coronavirus va impacter considérablement les particuliers, les indépendants et les entreprises.

Projet 2020 de l’association kalune

Les mesures d’aide et d’accompagnement à destination des entreprises

Edité le 7 avril 2020

crédit photo evanto.com

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

error: ce contenue est protéger