Prévenir les escroqueries

Il existe des centaines de formes d’escroquerie et d’arnaque, soyez vigilent. « Nous ne le répéterons jamais assez : en matière de placements, ne croyez pas les beaux discours vous promettant un rendement exceptionnel sans risque et surtout diversifiez vos placements !!

« Dans l’histoire récente, il existe les différents systèmes de PONZI, l’arnaque aux manuscrits anciens (18.000 victimes pour 800 millions €), les vins, l’immobilier, l’or, les crypto-monnaies, etc… Et le cas particulier du groupe MARANATHA. »

 « Avec le climat actuel de rendements faibles et de fonds euro peu performants, il est facile de se laisser tenter par de belles promesses de rendements à presque deux chiffres sans risques.

Mais attention, aucun discours commercial ne doit vous faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé.

Enfin, méfiez vous des promesses de rendement. Un rendement ne peut pas être déterminé sur du trop long terme. »[1]

L’association vous invite à lire cette article très intéressant : « C’est mon argent, avec Les Échos Patrimoine sur franceinfo, vous rappelle que certains placements sont hasardeux.»[2]  

 Des exemples :

Maranatha :

ARISTOPHIL :

 18.000 victimes, un préjudice supérieur à 800 millions d’euros. « Principe : les épargnants investissaient dans des manuscrits (en général en indivision). Ces derniers étaient conservés par Aristophil pour une durée de 5 ans minimum ; puis revendu avec une promesse de rendement de plus de 8% par an (donc à l’issue des 5 ans, la plus-value aurait été de 40%). Parfois même, des placements allant jusqu’à 10 % de rendement.[3] » Les intérêts étaient versés sur le principe de Ponzi.

 

FAIRVESTA : Une lourde suspicion !

 « FAIRVESTA est une compagnie immobilière allemande qui propose d’investir dans l’immobilier de ce pays à l’occasion de liquidations bancaires ou de ventes aux enchères forcées. L’acquisition se fait à un prix inférieur à la valeur vénale du bien dans le but de le céder quelques temps après au prix « normal ». L’objectif est de revendre les biens sous 3 ans environ afin de réaliser le plus d’achats/reventes pendant cette durée. FAIRVESTA annonce investir dans des biens immobiliers bénéficiant d’une décote d’au moins 30% et proposant une rentabilité locative de 10%. La société annonçait des rendements garantis et sans risques supérieurs à 10 % par an.

Nous ne pouvons pas dire si ce placement est une escroquerie ou pas. Néanmoins, nous savons que cette société n’est pas autorisée à fournir, en France, des services d’investissement ou des conseils en investissement financier. Cela est donc suspect.

Elle n’est pas non plus habilitée à se livrer à une activité de démarchage bancaire ou financier. Effectivement, l’AMF a publié une mise en garde contre FAIRVESTA, visant les « personnes tenant des discours parfois déséquilibrés au regard des risques encourus ». De plus, un tel rendement sans risque parait bien illusoire….[4]

1855 : société de vente de vin en ligne

 « Cette société de vente de vin en ligne est en liquidation judiciaire depuis le 9 janvier 2015, à la suite d’une condamnation de l’AMF à payer 200 000 € d’amende pour manquement à son obligation de communiquer une information exacte, précise est sincère. En effet, elle a basé son commerce sur le fait que, jusqu’en 2008, les vins pouvaient être achetés en primeur à un prix moins élevé que leur prix de livraison. Elle vendait de la marchandise sans être certaine de pouvoir la livrer.»[5]

 

PONZI :

« Le nom vient de la première arnaque de ce type, lors de la crise de 1919 et d’un employé de bureau de Boston (USA), Charles PONZI. Il est très difficile pour un investisseur de comprendre ce monde. Dans le passé, plusieurs petites ou grandes affaires ont mis des années pour être découvert, car tant que les souscripteurs reçoivent leurs intérêts, ils n’ont rien à dire, sauf à en parler. Une communication indirecte. Les promoteurs font croire aux investisseurs qu’ils vont gagner beaucoup d’argent, très rapidement, grâce à un instrument (produit) à forte rentabilité.  Mais la chaine génère des revenus pour ceux qui sont devant dans l’organigramme et les derniers rentrants sont le perdant, sauf si d’autres personnes rentrent derrière elles, mais à un moment donné, le système s’effondre faute d’argent suffisant pour rémunérer tout le monde.  « La pyramide de PONZI est une escroquerie financière qui consiste à « verser des intérêts hors normes à des investisseurs avec l’argent des nouveaux investisseurs. Plus les intérêts sont importants, plus les clients affluent et alimentent la machine », explique le Figaro.»

 GET EASY est une des plus grandes escroqueries de ses dernières années ; le système GET EASY a fait des milliers de victime dans le monde, crédule, croyant en l’argent facile et rapide.

FSB Holding : La société « France Energies Finance et sa maison-mère FSB Holding proposait d’investir dans les énergies renouvelables. Pour appâter le chaland, la société promettait un taux garanti de 7%. Un taux qui paraissait crédible[capital], « certains clients ont leurs propres panneaux photovoltaïques et dégagent une rentabilité de 13%. Ils ne trouvaient donc pas délirant la promesse qui leur était faite« , Bilan un millier de victime et 40 millions d’euros (26,2 milliards de Fcfa) !

Le site chinois EZUBAO : « Alors que les placements dits « classiques » ne rapportent pratiquement plus rien et que la Bourse effraie par sa volatilité, les épargnants sont toujours en quête du placement miracle qui unirait rentabilité élevée et sécurité absolue. Or ce mariage est impossible ! La rentabilité d’un placement mesure toujours le risque pris. S’il est facile de savoir combien l’on peut gagner avec un produit, il est souvent plus délicat d’en évaluer les risques. Et lorsque ces derniers apparaissent, il est souvent trop tard. ».[capital]  Bilan : Un million de chinois victime et une escroquerie évaluait à plus de 7,6 milliards de dollars !

 La CRYPTO-MONNAIE :

 Attention aux crypto-monnaie et au minage.

 

 

Sources :

[1] « Ces placements miracles qui ne font pas recette », mardi, 8 septembre 2015

[2] « C’est mon argent. Attention aux placements hasardeux ! »

[3] « C’est mon argent. Attention aux placements hasardeux ! »

[4] « C’est mon argent. Attention aux placements hasardeux ! »

[5] « C’est mon argent. Attention aux placements hasardeux ! »

error: ce contenue est protéger